WASEO TV DANS "LE PARISIEN"

14 mars 2018

Abbecourt : un an après la webradio, Waséo va lancer sa Web TV

« Une radio pour les gens du coin, faite par des gens du coin. » Un an après son lancement le 25 septembre 2016, la radio en ligne Waséo va pouvoir élargir son slogan. Alors que certains médias locaux éprouvent parfois des difficultés, Waséo (pour Webmédia d’animations de spectacles et d’événements de l’Oise) s’en sort plutôt bien. Après une première année cumulant près de 65 000 auditeurs sur Internet, l’organisme basé à Abbecourt se lance dans une deuxième aventure : la télévision en ligne.

« Proposer aussi des programmes audiovisuels, c’était l’idée dès le départ, rappelle Martial Lepère, co-créateur de Waséo et ancienne voix vedette de la radio locale Mercure. On n’avait pas d’objectif d’audience pour la radio, mais forts de ce succès, nous sommes motivés pour continuer. »

Entre-temps, l’animateur a constitué une équipe d’une quinzaine de bénévoles. Tous voulaient faire de la radio, ils ont pu trouver leur bonheur à travers la grille de programme de Waséo.

Des bonnes nouvelles et des sorties

Les premières caméras, fonds verts et ordinateurs ont pu être achetés à l’aide d’un financement participatif de 1 200 € organisé par la chambre de commerce et d’industrie. Dans son local d’Abbecourt, Martial prépare la grille de programme de la télé en ligne qui fera la part belle aux associations. Une émission de 20 minutes devrait être animée par une fille de 12 ans. « Un support où les associations pourront relayer leurs événements et avec des journaux uniquement faits de bonnes nouvelles et d’idées de sorties », annonce Martial.

« On va réussir. Le wi-fi arrive dans les voitures et, aux Etats-Unis, les webradios sont plus écoutées que les fréquences FM », sourit Martial. Pour le lancement de la télévision, rendez-vous le week-end du 3 au 4 février.

SOURCE "Le Parisien" : http://www.leparisien.fr/abbecourt-60430/abbecourt-un-an-apres-la-webradio-waseo-va-lancer-sa-web-tv-02-11-2017-7369113.php

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article